DSC 0431webRwanda : un exemple d’accueil des réfugiés pour l‘Europe
Maison Shalom : une leçon de vie dans la résistance contre les injustices

Ensemble avec le directeur de la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse j’ai eu le privilège de voyager au Rwanda pour visiter notre partenaire Maison Shalom et pour accompagner Maggy Barankitse, qui ne se lasse pas de combattre pour la dignité et les droits de ses compatriotes exilés après les conflits provoqués par le président de son pays en mars 2015.

Nous arrivons au centre « Oasis of Peace », géré par la Maison Shalom au cœur de Kigali. Si on s’attendait à voir des personnes réfugiées, déprimées et abaissées, on apprenait le contraire : des ateliers de formation en couture, en broderie, en cuisine et en différents artisanats accueillent quelque 110 jeunes réfugiés vivant en partie au camp de Mahama, à quatre heures de voyage de Kigali, et d’autres vivant en ville. En ce lieu, où la Maison Shalom travaille pour les réfugiés, se trouve un restaurant tenu par des jeunes réfugiés, une grande salle de fête, des chambres et des bureaux, un beau parc entoure te tout…

DSC 0614 webLa visite du camp de Mahama à la frontière avec la Tanzanie et le Burundi nous réserve encore une surprise : un camp de quelque 60.000 réfugiés du Burundi bien organisé et propre. Même si cela ne peut cacher les drames vécus par les réfugiés, les familles, les mineurs sans accompagnement, les jeunes et les personnes âgées qui ont connu la terreur des Imbonerakure, la milice du président burundais. Ce sont des femmes violées et des jeunes torturés, battus et même mutilés, ce sont des familles qui ont tout laissé pour sauver leur vie. Et il ne faut pas oublier que le chômage règne dans le camp, l’incertitude de ce qui se passe avec leurs familles et amis restés au Burundi, le doute de ce que le futur va leur offrir.

Au camp nous avons rencontré des jeunes qui étudient et qui ont en partie bénéficié des bourses d’études de partage.lu. Nous avons vu les enfants qui vont à l’école primaire et secondaire rwandaise et qui entretemps parlent bien l’anglais et suivent les cours avec succès.

IMG 8175webÀ la capitale nous avons été reçu par la ministre de la gestion des catastrophes et des réfugiés (MIDIMAR), Madame Jeanne d’Arc de Bonheur et son conseiller pour les réfugiés Monsieur Aristarque Ngoga. L’ouverture du ministère est impressionnante pour une insertion de jeunes burundais dans l’économie nationale en respectant les conditions et documentations nécessaires. L’accueil des réfugiés est un gain pour leur économie assurent les deux hauts fonctionnaires.

photo diplomesLe jour après, au centre Oasis of Peace, Maison Shalom a invité tous les jeunes qui ont terminé leur formation dans les différents ateliers pour recevoir leur diplôme en présence de beaucoup d’amis e de leurs familles comme de différentes autorités comme M. Ngoga ou Mme Mertens de l ‘UNHCR. Il était émouvant de pouvoir leur donner en main les diplômes dans une cérémonie digne et festive. Les tambourinaires burundais ont été à l’honneur tout comme des chanteurs rwandais.

Nous avons enfin visité Trésor, le jeune qui a été blessé gravement et délaissé par ses bourreaux pour mourir. Paraplégique et sans voix, ce jeune est devenu le symbole de résistance et le défi lancé de la Maison Shalom : rien n’est de trop ni de trop compliqué quant il s’agit de la dignité de la personne.

Déranger - étonner – émerveiller, voilà des recettes que Maggy enseigne aux jeunes réfugiés. Et c’est bien une leçon donnée à nous-mêmes. Nous sommes décidé ensemble avec la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse et le Ministère de la Coopération et l’Action Humanitaire de les accompagner aussi dans l’exile pour assurer au plus grand nombre possible de jeunes la continuité de leur enseignement et de leurs études, de mettre à disposition des bourses d’études et des micro-crédits, de soutenir la Maison dans son encadrement compétent à partir de ce centre qui n’accueille pas seulement des réfugiés du Burundi mais aussi de la région des Grands Lacs.

 

Media

 

Campagne 2018 Bannière

Accès direct à la

Campagne de Carême 2018

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer



Contact

partage.lu - Bridderlech Deelen
27, rue Michel Welter L-2730 Luxembourg
Tél. 26 842 650

logo fondation partage luxembourg Q

Copyright © Partage 2016

 Nos Partenaires

   votum logo300dpi gris

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer